A propos Arnaud Borremans

Diplomé d’un Master Recherche Sécurité & Défense de Paris Panthéon-Assas et d’un Master Sécurité internationale de Sciences Po, options Moyen-Orient et Intelligence studies, et actuellement en préparation des concours administratifs, notamment celui d’entrée à l’ENA.

Le Moyen-Orient du secret

ccmoLe Cercle des chercheurs sur le Moyen-Orient (CCMO) a tenu le 26 octobre 2016 à l’Hôtel de Ville de Paris son colloque annuel sur le sujet suivant : « Complots, mukhabarats, conspirationnisme : le Moyen-Orient du secret ». Cet article est le verbatim des débats que les responsables du CCMO ont bien voulu m’autoriser à publier sur Hestia. La prise de note, sur le vif, confère à ces débats un style oral que je ne n’ai pas cherché à modifier. Il rend compte, du reste, de la vivacité des débats et témoigne du caractère passionnant du sujet traité. Les Actes de ce colloque, à paraître, seront signalés par Hestia.

Le régime égyptien qui conseille dans une vidéo de se « méfier des étrangers », possibles espions, en 2013 ; les nombreux discours de Bachar al-Assad sur le complot dont serait victime la Syrie depuis 2011 ; les innombrables livres croyant voir derrière les révolutions arabes une opération menée de l’extérieur des sociétés arabes : le « complotisme » du Moyen-Orient ne manque pas d’avatars. Et parfois jusqu’à l’absurde, au paradoxe et à la mise en abyme, comme dans le cas des tribulations tragi-comiques d’un oiseau pris pour un espion israélien au Liban il y a quelques mois, ou des inquiétudes de Daech vis-à-vis de l’effet que peut avoir dans ses propres troupes la circulation de discours faisant de cette organisation une création de la CIA. Lire la suite

Les défis contemporains de la clandestinité (II)

clandestine 2

Dans la suite du premier volet de cette analyse, la clandestinité sera abordée plus largement comme les démarches qui contribuent à assurer le « déni plausible » indépendamment de la légende. Le premier tome a identifié les difficultés à assumer une légende dans le contexte actuel. D’où une tentation, renoncer à envoyer des agents en propre, citoyens du pays et fonctionnaires de plein droit des services, qui seraient exposés constamment et risqueraient de compromettre leur commanditaire. Lire la suite

Les défis contemporains de la clandestinité (I)

clandestine 3La notion de « légende » est fondamentale dans les opérations clandestines. Elle consiste en l’ensemble d’éléments (vrais-faux documents, éléments faussement personnels, apparences, rumeurs) qui accrédite l’identité d’emprunt des opérationnels, à titre individuel ou en groupes, lors d’une mission clandestine. Mais toute légende contribue à une démarche plus globale de clandestinité. Au niveau tactique, elle occulte les préparatifs d’une action, peu importe si elle est revendiquée ou non a posteriori. Au niveau stratégique, elle assure le « déni plausible », dissocie l’opération de son commanditaire et épargne à ce dernier les conséquences politiques.

Depuis quelques décennies, cette notion est malmenée par certaines réalités contemporaines. Lire la suite

Colloque « Renseignement et espionnage durant la Première Guerre mondiale » – 26 novembre 2014

Le renseignement a une histoire, personne n’en doute. Mais cette histoire intéresse-t-elle les services de renseignement ? Les politiques d’archivage, de déclassification, d’accès des pièces aux historiens et scientifiques, n’ont pas la fluidité que l’on trouve dans les pays anglo-saxons. La création d’un service spécialisé, à l’image du service historique des armées, reste une chimère. On peut le regretter, car si l’histoire du renseignement éclaire d’une lumière nouvelle une partie de notre histoire nationale et européenne, elle devrait aussi profiter aux praticiens, qui peuvent trouver dans « leur passé » non seulement les éléments génétiques de leur culture professionnelle, mais aussi matière à réflexion opérationnelle.

L’académie du renseignement, dont le conseil d’administration est présidé par le coordonnateur national du renseignement, crée une rupture positive. Pour la première fois, la communauté du renseignement organise un temps de réflexion sur sa propre histoire. Il a paru intéressant de présenter les lignes générales de ce colloque, dont Hestia Expertise annonçait la tenue dans un post de novembre 2014, et qui donnera lieu, le moment venu, à la publication d’actes. Lire la suite

Parameters : sur la relation Armées / sécurité privée

Image Blackwater

La revue Parameters de l’US Army War College a publié, dans le numéro 2 de son 44ème volume, trois articles consacrés à l’enjeu des « private contractors & military professionals », c’est-à-dire les relations entre les Entreprises de Services de Sécurité et de Défense (ESSD) et les personnels militaires, aux Etats-Unis du moins.

Lire la suite