A propos Mathilde Tarif

Etudiante en Master de Sécurité Internationale à Sciences Po Paris

La militarisation de la lutte antiterroriste aux Etats-Unis

GWOTDepuis les attentats du 11 septembre 2001, l’instrument militaire occupe une place de choix dans la “guerre contre le terrorisme” menée par les pays occidentaux, plus particulièrement aux Etats-Unis. Pour beaucoup, l’engagement de forces militaires apparaîtrait même comme l’outil dominant de la stratégie antiterroriste américaine, alors que les guerres d’Irak et d’Afghanistan visaient d’abord à éliminer la menace incarnée par Al-Qaeda. Les Etats-Unis furent prompts à adopter une approche militarisée pour faire face aux réseaux terroristes globaux. Comme l’écrit justement Isabelle Duyvesteyn, “il est incroyable de penser que la première puissance mondiale se soit retrouvée dans la position extraordinaire de devoir mobiliser quatre porte-avions et plus de 400 avions pour faire face à une menace non-étatique” (Duyvesteyn, 2008: 328). Lire la suite

Legitimizing the use of covert action in the eyes of the American people

afghanistan-cia-pqk-force_0Covert operations loomed large in Cold War debates about the legitimacy and morality of intelligence organizations. Since September 11, Washington agenda for taking the offensive to the United States’ enemies has revived such arguments. Indeed, there has been a fresh burst of enthusiasm for covert operations after a special team of Navy SEALs killed Osama bin Laden in May 2011. Information now available suggests an increase in covert activity in Iraq and Afghanistan and in infiltrating terrorist cells. Lire la suite