Ukraine : la stratégie russe des  « interfronts »

Flag_of_FSB.svgL’implosion de l’URSS a entraîné selon Vladimir Poutine, l’affaiblissement de la Russie sur la scène internationale, laissant ainsi le champ libre à l’hégémonie occidentale, notamment américaine. Sa politique de reconquête désormais emprunte des voies radicales en Ukraine pour contrer un rapprochement avec l’Union Européenne et l’Otan. Ainsi, Moscou bien qu’officiellement à l’écart des affrontements, aurait déployé aux côtés des séparatistes ukrainiens environ 15 000 hommes (soit la moitié de l’effectif), encadrés par des agents des services russes (FSB, ex-KGB et surtout le GRU, le service de renseignement militaire).

A partir de recherches personnelles et de témoignages recueillis auprès de protagonistes, les deux journalistes, Régis Gente et Jacques Massey, analysent cette stratégie particulière dite des « interfronts », déjà utilisées lors de l’implosion de l’empire soviétique pour contrer les revendications d’indépendance ou d’autonomie des républiques satellites (Géorgie, Moldavie, Etats baltes, etc.) mais également par le Président serbe Milosevic pour raviver l’irrédentisme serbe en Croatie et en Bosnie, dans une perspective de Grande Serbie. Lire la suite