La diplomatie algérienne au Sahel : le temps du renouveau ?

 La politique étrangère de l’Algérie, qui semble si opaque pour tant d’observateurs et de diplomates étrangers, est confrontée, depuis le déclenchement du « printemps arabe » en 2010, à une série de défis, liés notamment à l’effondrement et à l’affaiblissement des États libyen et malien, qui la mettent sur le devant de la scène diplomatique internationale et qui l’appellent à réévaluer son approche (…) Lire la suite

Le Moyen-Orient du secret

ccmoLe Cercle des chercheurs sur le Moyen-Orient (CCMO) a tenu le 26 octobre 2016 à l’Hôtel de Ville de Paris son colloque annuel sur le sujet suivant : « Complots, mukhabarats, conspirationnisme : le Moyen-Orient du secret ». Cet article est le verbatim des débats que les responsables du CCMO ont bien voulu m’autoriser à publier sur Hestia. La prise de note, sur le vif, confère à ces débats un style oral que je ne n’ai pas cherché à modifier. Il rend compte, du reste, de la vivacité des débats et témoigne du caractère passionnant du sujet traité. Les Actes de ce colloque, à paraître, seront signalés par Hestia.

Le régime égyptien qui conseille dans une vidéo de se « méfier des étrangers », possibles espions, en 2013 ; les nombreux discours de Bachar al-Assad sur le complot dont serait victime la Syrie depuis 2011 ; les innombrables livres croyant voir derrière les révolutions arabes une opération menée de l’extérieur des sociétés arabes : le « complotisme » du Moyen-Orient ne manque pas d’avatars. Et parfois jusqu’à l’absurde, au paradoxe et à la mise en abyme, comme dans le cas des tribulations tragi-comiques d’un oiseau pris pour un espion israélien au Liban il y a quelques mois, ou des inquiétudes de Daech vis-à-vis de l’effet que peut avoir dans ses propres troupes la circulation de discours faisant de cette organisation une création de la CIA. Lire la suite

les entreprises françaises et les instruments internationaux de lutte contre la corruption

corruptionLe consensus universel contre la corruption dans les relations commerciales internationales a permis l’internationalisation de son incrimination.  Ainsi, en l’espace de vingt ans les règles du jeu ont considérablement changé. Les lourdes sanctions infligées contre des entreprises françaises le prouvent et démontrent que la pression qui pèse sur elles est forte. Considérant ce paradigme, comment les entreprises françaises ont-elles concrètement réagi face aux instruments nationaux et internationaux de lutte contre la corruption ? Par ailleurs, ont-elles pris la mesure des risques et des enjeux liés à la prévention et à la lutte contre la corruption ? Elles ont su à la fois prévenir le mal et contourner quelques règles. Pavel Debanne a présenté ce mémoire en octobre 2016 au sein du Groupe Européen de Recherche sur la Délinquance Financière et la Criminalité Organisée (DELFICO), une entité informelle du Centre d’Etudes des Techniques Financières et d’Ingénierie (CETFI), qui dresse l’état de l’art dans ce dossier sensible.

Télécharger

Espionner le monde académique : mise à jour de la menace

academic lossLa FBI Strategic Partnership Unit a récemment produit une note intéressante sur l’espionnage du monde académique et ses conséquences : Counterintelligence Strategic Partnership Intelligence Note (SPIN) : « Preventing Loss of Academic Research », Juin 2015, 6 p. Il a été mis en ligne sur le site de l’université de Maryland Baltimore. Ce document, cas réels à l’appui, attire l’attention sur un sujet rarement mis en lumière.

Ouvrir le document

Quelles stratégies face aux mutations de l’économie de défense mondiale ?

etude-de-l-irsem-n-38-2015-vignette_article_demi_colonneL’Institut de Recherche Stratégique de l’École militaire (IRSEM) a publié son Étude n°38, « Quelles stratégies face aux mutations de l’économie de défense mondiale ?», sous la direction d’Aude-Emmanuelle Fleurant.

Cette étude est le fruit d’une réflexion initiée en 2012 au sein du groupe des jeunes chercheurs en « Armement et économie de défense » associés à IRSEM, sous la direction d’Aude-Emmanuelle Fleurant. Elle détaille les stratégies mises en place par les États et les entreprises dans le contexte des transformations qui ont affecté le marché mondial de l’armement et les budgets publics de défense depuis les années 1990.

Etude

Ukraine : la stratégie russe des  « interfronts »

Flag_of_FSB.svgL’implosion de l’URSS a entraîné selon Vladimir Poutine, l’affaiblissement de la Russie sur la scène internationale, laissant ainsi le champ libre à l’hégémonie occidentale, notamment américaine. Sa politique de reconquête désormais emprunte des voies radicales en Ukraine pour contrer un rapprochement avec l’Union Européenne et l’Otan. Ainsi, Moscou bien qu’officiellement à l’écart des affrontements, aurait déployé aux côtés des séparatistes ukrainiens environ 15 000 hommes (soit la moitié de l’effectif), encadrés par des agents des services russes (FSB, ex-KGB et surtout le GRU, le service de renseignement militaire).

A partir de recherches personnelles et de témoignages recueillis auprès de protagonistes, les deux journalistes, Régis Gente et Jacques Massey, analysent cette stratégie particulière dite des « interfronts », déjà utilisées lors de l’implosion de l’empire soviétique pour contrer les revendications d’indépendance ou d’autonomie des républiques satellites (Géorgie, Moldavie, Etats baltes, etc.) mais également par le Président serbe Milosevic pour raviver l’irrédentisme serbe en Croatie et en Bosnie, dans une perspective de Grande Serbie. Lire la suite

Foccart : archives ouvertes (1958-1974)

Ce colloque est le fruit d’une décennie de recherches scientifiques sur la Françafrique, qui a permis d’offrir aux chercheurs l’inventaire de la première cellule Afrique de l’Élysée : le secrétariat général des Affaires africaines et malgaches, dirigé par Jacques Foccart. L’objectif de ces journées d’études est de proposer un regard critique, à la lumière de ces archives, sur les activités de celui qui a longtemps été qualifié « d’homme de l’ombre » ou de « barbouze » de la Ve République. C’est au carrefour de ses quatre domaines d’activité (l’Afrique, l’outre-mer, les services secrets et la politique) que se joue la décolonisation de l’Afrique subsaharienne francophone.

Lieux et dates •le 26 mars 2015 aux Archives nationales (Pierrefitte-sur-Seine) •le 27 mars à la Maison de la Recherche de Paris-Sorbonne (Paris 6ème)

Programmme

Renseignement et diplomatie, de la SDN à l’ONU

Julien Florent, « Renseignement et diplomatie, de la SDN à l’ONU – Histoire des pratiques de l’espionnage dans les organisations internationales », Thèse pour le grade de Docteur de l’Université Paris-Sorbonne, présentée et soutenue le 3 octobre 2014, Ecole doctorale II – Laboratoire de recherche UMR-IRICE (Histoire contemporaine), sous la direction de M. Olivier FORCADE – Professeur des universités, Université Paris-Sorbonne. Lire la suite

Vèmes Assises Nationales de la recherche stratégique

Le Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques (CSFRS) tient, le 21 Novembre 2014, ses Assises  consacrées à la géopolitique des religions. Guerres interconfessionnelles superposées aux conflits politiques, radicalisation religieuse d’individus hybrides issus de la délinquance urbaine, terroristes acculturés se revendiquant d’une cause sacrée, mais aussi dérives sectaires, régressions créationnistes et obscurantistes, atteintes quotidiennes à la laïcité… les Etats modernes sont confrontés à des violences à connotations religieuses qui créent autant de fractures de la société internationale.Inscriptions et conditions pratiques

Le Kazakhstan à l’école du soft power

Pris en étau entre deux grandes puissances, le Kazakhstan cherche toutefois à opérer un désenclavement stratégique par le biais d’une politique étrangère multi-vectorielle équilibriste et la promotion de son soft power afin d’y attirer les investissements nécessaires à la modernisation de l’Etat. Grâce à l’organisation de l’Exposition internationale de 2017 organisée à Astana, le Kazakhstan démontre sa position à la fois de pays moteur de la région centrasiatique et de puissance internationale en développement. Lire la suite

Séminaire international sur la diplomatie d’influence

Séminaire international sur la diplomatie d’influence, 27 novembre 2014, Studio 105 Maison de la Radio, Paris, organisé par Michel Foucher, Collège d’études mondiales (FMSH).

La littérature des relations internationales constate depuis le début du XXIème siècle une évolution du système international qui serait caractérisé par le rôle croissant des politiques d’influence comme vecteurs de puissance. Dans cette nouvelle approche des relations entre Etats et sociétés sont mobilisées des ressources moins matérielles comme la culture, l’idéologie, le rayonnement intellectuel, la persuasion, l’attractivité ou la fixation des normes et la diffusion des valeurs. Lire la suite